Découverte sensorielle des légumes: des élèves d’école primaire parlent de leurs préférences

Dans une école primaire de la région parisienne que nous accompagnons dans la réduction du gaspillage alimentaire, nous mesurons que 50% des courgettes servies à la cantine finissent à la poubelle.

 

Le pari est de faire découvrir la courgette selon la pédagogie de l’éducation au gout, et de mesurer combien la découverte sensorielle des aliments  permet d’élargir les goûts des élèves, voire de les rendre fans d’aliments qu’ils rejettent souvent de prime abord au restaurant scolaire.

 

100% des élèves de la classe (28 enfants) ont exprimé, au tout démarrage de l’atelier,  leur dégoût à l’idée de manger des courgettes …puis 100% ont finalement accepté de goûter… et tous sauf un se sont régalés !

 

Leurs expressions traduisent la richesse des perceptions, et combien le goût et les odeurs sont associés à des lieux, des moments et des émotions :

 

Ça sent la maison

 

Ça sent la terre, le marché

 

Ça me fait penser à de l’air frais

 

Ça me fait penser à mon tonton et ma tante à Nice

 

C’est croquant, ça me va

 

Quand on croque, ça explose

 

Ma mère prépare de la soupe avec ce légume

 

C’est trop bien, ça m’a fait penser à la nourriture de mon pays

 

C’est délicieux, ça fond dans la bouche, j’étais sur un nuage

 

Je ressens de la nature, de l’inspiration, de l’amour, de l’affection envers la nourriture

 

Ca sent les plats que ma marraine faisait dans mon pays, la Guyane française

 

Ça me fait penser à l’odeur de la soupe de la maison de vacances au Portugal

 

J’ai bien aimé le parfum que je viens de ressentir et que je ressens encore en cet instant précis

 

Le goût était succulent, je n’ai pas de mots pour le décrire

 

Quand on regarde de loin, ça ne donne pas envie mais c’est très savoureux

 

Je ressens la même chose que quand ma mère fait une soupe de bonheur

 

Je croyais que la courgette c’était pas bon mais c’est délicieux

 

C’est le légume le plus délicieux que j’ai mangé

 

Je ne savais pas que ça pouvait se manger cru

 

Le sel aux herbes que j’ai ajouté, ça m’a piqué la bouche, le nez

 

 

Conclusion des élèves : chaque personne possède des goûts bien à lui !